mercredi 26 décembre 2012

Le GROG et l'apocalypse

Le GROG et l'apocalypse


Le GROG ne meurt jamais...
En cette période post-apocalyptique, le GROG vient te rassurer. Malgré les micro-ondes qui explosent et les papas noël qui s'immolent par le coca, lassés de contribuer à cette fête capitaliste, au travail des petits enfants chinois et avant tout lassés par l'origine catholique de cette célébration, le GROG a survécu.
Point d'action pour cette fin du monde pour des raisons budgétaires, c'est la crise aussi pour le GROG...
Cependant le GROG a été spectateur -comme d'autres- de la fin du monde de la finance, à moins que ce soit dans ma tête, enfin je sais pas...









Et n'oublie pas, en cette période de noël, c'est aussi l'occasion de relancer la grande campagne de débaptisation du GROG. Fait acte d'apostasie jeune ou vieux baptisé, tout n'est pas perdu et en plus on t'a prémaché le boulot.
A la manière de ta déclaration d'impôts que tu es enchanté de payer comme chaque année et comme disait mon contrôleur "Payer ses impôts, c'est œuvrer pour un monde plus beau", n'hésite pas à nous demander ta demande de débaptisation pré rempli, envoie VERGE + ton nom et ta paroisse @ legrogblog@gmail.com

Et si jamais la foi t'a un jour pénétré, ce morceau te rappellera des souvenirs...



Bonus track : https://soundcloud.com/la-radio-des-mutins/m-rillon-salut-j-sus

lundi 16 avril 2012

SETRAM-atique !! Cette tram attack !!!

SETRAM-atique !! Cette tram attack !!!

Les indiens de la réserve du GROG ont attaqué le tramway pour des transports publics gratuits.



Quelques images

"Rendez les transports publics gratuits sinon on fait pleuvoir"

 
Les flys


"Si on se fait arrêter par les flics, les gens vont croire que les Village People repartent en tournée"

 Les tracts

vendredi 24 février 2012

Parasitage du concert donné en l'honneur de superformer - Par le GROG

Parasitage du concert donné en l'honneur de superformer - Par le GROG
video

Projection sauvage un peu prévu...mais toujours très amateur...
Et OUI le GROG répond bêtement à la provocation de ces pleutres de "qui leurre" !

samedi 29 octobre 2011

La nuit des chiennes mères

 
L'affiche

La nuit des chiennes mères s'est déroulée la nuit du dimanche 23 octobre 2011 à l'orée de la cité plantagenêt.


video

 Le teaser

il existait la nuit des chimères. La cathédrale et d'autres lieux dans le vieux Mans s'illuminent chaque année, on peut y voir des chimères mais aussi y lire les textes de Jean Claude Boulard maire du Mans. C'est devant le constat attristant de la politique culturelle de la ville du Mans que nous avons décider de projeter des documentaires et des courts métrages pornographiques en lieu et place de la nuit des chimères et d'appeler cela la nuit des chiennes mères.

"On préfèrera toujours voir projeter un cul même flasque que les textes de Jean Claude sur la muraille"

 
                                                                            Les flys



A la suite des différentes projections, fût organisé un petit débat pour permettre notamment de clarifier les choses sur les objectifs de la projection et de permettre au "spectateur" de s'approprier l'événement, le but étant toujours de faire réagir. Ont pu être abordé les thèmes du porno féministe, du porno queer, des différentes pratiques sexuelles, de l'industrie du X et de l'image de la femme dans le porno.

"Un boulard pour Jean Claude"

Le GROG a bien sûr conservé sa volonté d'amateurisme sur cet événement en annonçant plein de dates et horaires différents pour la soirée, en créant une affiche, des flys et un teaser de mauvaise qualité, en ne réglant pas le trapèze du vidéoprojecteur le jour de l'événement, en faisant saturer le son et en réalisant des t shirt obscènes entièrement bio à base de coton bio, de sperme et de menstruations.

La nuit des chiennes mères s'inscrit dans une démarche de réappropriation de l'espace public.

video

"La rue nous appartient"

Et peut être prochainement verront le jour : "On va fourrer la dinde" pour le 25 décembre, "Le Mans fait son fist", "Les 24 heures du gland" ou que sais je encore...

N.B. : En aucun cas le GROG ne partage la vision que donne de la femme le porno "classique". Nous ne portons également aucun jugement sur les différentes pratiques sexuelles qui ont pu être diffusées.

événement facebook : ici